The Ian Ottaway Project

The Ian Ottaway Project

Tio Manuel

Amazon
iTunes

Un esthète aux multiples facettes débarque sur Closer Records en la personne de Manu Castillo aka Tio Manuel. Ayant fait ses premières armes au sein du mythique combo punk parisien Wunderbach, Tio Manuel prépare son cinquième album à sortir en novembre 2015. Sortant des sentiers battus de l’écriture classique, ce projet, est une mise en musique des poèmes de Ian Ottaway, webmaster de Black Rebel Motorcycle Club et poète underground américain de haute voltige. Nourri à l’encre incendiaire de la plume de Rimbaud et autre Bukowsky, Ian a pour habitude de balancer ses écrits sur le net comme des bouteilles à la mer. Peiné à l’idée que cette prose sombre et tourmentée se perde inlassablement dans les méandres nébuleux de la toile, Tio Manuel a décidé de pérenniser cet univers en l’incarnant sous la forme d’un recueil de chansons. Tio Manuel est un artiste mature, accompli, qui a su, en se laissant porter au gré des vents, dessiner son cap au fur et à mesure de ses explorations et de ses expérimentations. Durant ce voyage initiatique fondateur, il a visité avec la plus grande liberté les territoires de la musique punk, du reggae clashien, du ska jamaïcain, du blues, en passant par la country, composant aussi, quand l’envie lui en prenait, dans sa langue maternelle, celle de Cervantès. Mais, loin d’avoir erré sans but ni finalité propre, il a su extraire la quintessence de chaque courant, l’intégrant et le sublimant, le restituant en le transcendant à la lumière incandescente de sa propre sensibilité, de sa créativité qui ne tolère aucune limite. Aujourd’hui, Tio Manuel est parvenu à une étape essentielle de son cheminement, de son ascension vers les sphères qui touchent à l’âme. Ses dernières compositions vibrent à l’unisson de son idéal et brillent par leur éclatante profondeur, s’auréolant d’une limpide clarté que n’auraient pas reniée le Howe Gelb d’OP8 ou autre Calexico, ni même les ténébreuses icones de la trempe de Johnny Cash, Chris Bailey, Nick Cave voire Jeffrey Lee Pierce.

Critique des Inrocks (J.L. Manet) :http://www.lesinrocks.com/musique/critique-album/tio-manuel-the-ian-ottaway-project/

A sublime, multifaceted esthetic lands on the doorstep of Closer Records in the form of Manu Castillo; aka Tio Manuel. Having made his debut with the legendary Parisian punk combo, Wunderbach, Tio Manuel prepares his fifth album due to be released this November. A departure from classical writing, this project provides a musical setting for the poems of webmaster of Black Rebel Motorcycle Club’s Ian Ottaway: high-wire American underground poet. Incendiary ink, born of the pen of Rimbaud and Bukowsky, Ian usually throws away his writings to the Net like message bottles to the sea. Fearing the thought of this dark and tormented prose might be tirelessly lost to the Web’s nebulous maze, Tio Manuel decided to perpetuate this universe by embodying it in the form of a songbook. Tio Manuel is a mature artist, accomplished, who is able, caught by the wind, to chart a musical course along these literary explorations and experiments. In this initial, maiden voyage, he visits the great, free territories of Punk, Clashy-Reggae, Jamaican Ska , Blues, while altogether not losing sight of Country music. He composes, as well when fancy takes him, in his mother tongue, that of Cervantes’! But far from having wandered aimlessly and without purpose, he knows how to extract the quintessence of each stream, integrating and sublimating , restoring and transcending all to the incandescent light of his own sensitivity and limitless creativity. Today Tio Manuel reaches a crucial stage of his journey as he rises to the spheres that touch the soul. His latest compositions vibrate in unison with his ideal and conspicuously glowing depth, haloing with such crystal clarity that would not have been denied by the likes of OP8 or Calexico’s Howe Gelb, nor darker icons such as Johnny Cash , Chris Bailey, Nick Cave or Jeffrey Lee Pierce.

PLAYLIST

Drôle d’album, composé à une période récente et noire de ma vie.
Pour être honnête, je n’ai pas géré grand chose… j’ai craqué sur les textes d’Ian Ottaway, qui m’ont parlé immédiatement de façon évidente, comme si il me connaissait de longue date et lisait dans mes pensées… La musique est venue naturellement, sans aucune prise de tête, les mélodies sont tombées les unes après les autres, et j’ai fait une démo, toute simple.
La suite de l’histoire est curieuse, sans que je ne m’occupe de rien, une amie qui m’a juste vu sur scène avec LSD m’a demandé si j’avais un side project et je lui ai donné la démo. Elle l’a envoyée à Closer Records qui m’ont signé la semaine suivante.

La musique indépendante et libre est un parcours difficile et qui ne fonctionnerait pas sans la passion d’un certain nombre de gens, c’est pourquoi je tiens a remercier ici :

  • Flo Lullaby qui m’a présenté Ian Ottaway.
  • Ian Ottaway, poète déchiré et génial qui a autorisé un simple mec comme moi a travailler sur ses textes.
  • Virginie Benazeth qui a envoyé mon CD démo à Closer Rds.
  • Philippe Débris, Philippe Gilard et Yury Margarine de Closer Records, les gardiens du temple .
  • Bernard Natier et Bud La Fugitive, de Garage 2.0 qui m’ont une fois de plus ouvert la porte du studio pour enregistrer cette galette.
  • Léon, mon ami batteur ivoirien, qui a tellement de coeur et de talent et à qui mon son doit tant.
  • Manu Saunier, qui s’est trouvé là au moment d’enregistrer et qui nous a tellement convaincus qu’on l’a gardé !
  • Philippe Maad et David Suze, qui filment tout depuis le début. Remember Tony Sanchez Tabernas 2003 .
  • Tous les bookers avec qui nous continuons de monter la prochaine tournée, ils se reconnaitront.

On est fin prêts pour le Ian Ottaway tour qui commencera à Dinan le 14 novembre.

Merci à vous tous,
« Guitars don’t write great songs »


Manu Castillo aka Tio Manuel